<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=336991480475850&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

NRL : Le bétonnage sous l’eau, une première à La Réunion

Temps de lecture :
Par Jonathan Tirel, le 1 septembre 2017
En tant que spécialiste du béton, je contribue chaque jour à faire de Teralta une référence pour les majors du BTP. La fiabilité, la réactivité et la qualité sont des valeurs qui m'animent au quotidien pour mener à bien les grands projets de construction de demain.

Le Viaduc du Littoral constitue un des ouvrages principaux de la Nouvelle Route du Littoral à La Réunion (NRL). Il  repose sur 50 appuis, 48 piles en mer et 2 appuis sur les digues appelés « culées » (1 appui côté Grande Chaloupe et 1 appui côté St Denis).

Un chantier hors normes

Moins d’un an après la dépose de la première pile (pile n° 48) à la Grande Chaloupe, on va bientôt atteindre la pointe du Gouffre.

Ce cap à  franchir se révèle plus sensible que prévu. En effet, à cet endroit, les 2 futures piles P32 et P33, qui sont les plus proches de la falaise, se trouvent sur un fond rocheux imposant une mise en œuvre d’une sous-couche spécifique pour la réalisation des socles des 2 piles.

3 000m3 de bétons seront nécessaires pour fabriquer ces socles. La phase de bétonnage sous-marin s’échelonnera sur 3 ou 5 weekends :

  • Le 1er bétonnage a eu lieu le weekend du 28 juillet 2017
  • La seconde phase, programmée le weekend dernier et annulée à cause de la houle, a été repoussée à ce week-end (1er septembre).

Espérons que la météo sera plus clémente !

nrl reunion 974.jpg

Teralta et la NRL

Teralta fournira 850m3 de béton, en plus des 650m3 livrés lors de la phase 1. Ce béton répond à des normes spécifiques et très techniques. Celles-ci sont imposées par les conditions et contraintes environnementales et climatiques que doit subir l’ouvrage pendant sa durée d’utilisation :

  • les agressions chimiques de l’eau de mer
  • les impacts physiques des déplacements de l’eau : vagues, houle, courants, variations de niveaux …

Environ 120 rotations sont annoncées au rythme d’un camion tous les quarts d’heure.

Soit +30 heures de coulage !

C’est une première à La Réunion et peut-être même au niveau national ! Pour en découvrir davantage sur les projets BTP à La Réunion, abonnez-vous à notre blog.

Je m'inscris au blog pour recevoir les futurs articles

Thèmes : Actualites Teralta

Commentaires