<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=336991480475850&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

NRL à La Réunion : 16 camions pour tester la résistance de l’ouvrage de la Grande Chaloupe

Temps de lecture :
Par Teddy SALAI, le 16 août 2017
Je suis responsable de la logistique et du service client chez Teralta. Je contribue chaque jour à organiser et optimiser les flux logistiques pour une meilleure qualité de service, en amont et en aval de nos unités de production. Je supervise également l'équipe en charge de l'accueil client sur nos points de vente. Livrer en temps et en heure fait partie de nos 5 engagements pour la satisfaction clients.

Le 8 août dernier, le Viaduc MT4 de la Grande Chaloupe a subi un test de résistance, plus communément appelé dans le jargon « les épreuves d’ouvrage ». Une étape obligatoire avant la livraison de ce premier tronçon à la Région. Un essai de chargement a donc été organisé. Une opération pilotée par la société Eiffage avec l'appui de Teralta qui a activement participé à cet ouvrage précurseur de la NRL avec plus de 15,000m3 de bétons à haute durabilité livrés depuis 2014.

Pourquoi cette épreuve ?


L’objectif ici est de s’assurer que l’ouvrage livré est apte à supporter les charges d’épreuve, et, par conséquent, à assurer sa destination finale en termes de portance. On s’assure qu’aucune dégradation de la structure n’est observable et on vérifie que le fonctionnement mécanique de l’ouvrage sous charge est conforme.

Comment cette épreuve a-t-elle été menée ?

La vérification de l’aptitude au service de l’ouvrage a été menée en soumettant le tablier à différents tests (le tablier correspond à l'élément posé sur les piles et sur lequel roulent les véhicules)

Sur les 249m linéaire d’ouvrage, 40 points de contrôle ont été identifiés. Ces derniers correspondent à des zones de vérification. Des camions toupies ont été rassemblés. Toujours disposés de front et dans le même sens, ils se sont déplacés progressivement de bout en bout de l’ouvrage, au niveau de chaque point de contrôle.

Un essai de freinage sur l’ouvrage a également été organisé permettant ainsi d’appréhender d’éventuels mouvements anormaux.

L’opération a duré 9h et a mobilisé 16 camions toupie de 32T chargés, soit une charge maximale de plus de 500T.

Ci-dessous, quelques photos.

Teralta RDL 08-2017  Pano 00031.jpg

Teralta RDL 08-2017  Pano 00032.jpg
Teralta RDL 08-2017 00023.jpg
Teralta RDL 08-2017  Pano 00015.jpg
Teralta RDL 08-2017 00374.jpg
Teralta RDL 08-2017 00058.jpg
Teralta RDL 08-2017  Pano 00003.jpg

Vous êtes intéressé(e) par tout ce qui touche aux chantiers ? Abonnez-vous à notre newsletter et revecez nos astuces et conseils en la matière !

Je m'inscris au blog pour recevoir les futurs articles

Thèmes : Actualites Teralta

Commentaires