<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=336991480475850&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Les 4 risques d'ajouter de l'eau dans le béton sur chantier

Temps de lecture :
Par Maxime Le Grumelec, le 14 juin 2019
Je suis en charge du développement des produits bétons et je soutiens les équipes commerciales pour satisfaire toutes les demandes clients. Interlocuteur privilégié des bureaux d'études et architectes, je les conseille plus particulièrement sur les bétons techniques et décoratifs pour les projets qui bâtiront La Réunion de demain.

Avec le ciment, les granulats et le sable, l’eau est un des composants essentiels du béton. Afin d’obtenir un béton de qualité, il est nécessaire de faire attention au dosage en eau. Ajouter trop d’eau dans votre béton est dommageable pour ses performances. Dans cet article, nous vous informons sur les 4 risques d’ajouter de l’eau dans le béton sur chantier.

L’eau est un élément indispensable à la prise du béton.

  • Elle permet la transformation du ciment en liant : c’est ce qu’on appelle “l’hydratation de la pâte de ciment”.
  • Elle humidifie la la surface des granulats pour une meilleure adhésion de la pâte de ciment.
  • Elle favorise la maniabilité du béton, dans les limites prescrites de la norme (NF EN 206-1)

Pour hydrater 100 kg de ciment, seulement 25 L d’eau sont nécessaires. Ajoutée sans maîtrise et en excès dans le béton, elle provoque les phénomènes suivants : 

 

1. La perte de résistance mécanique du béton

Le dommage le plus important que l’excès d’eau entraîne dans le béton, est la perte de sa résistance mécanique. Le dimensionnement d'un ouvrage en béton se faisant sur ces bases, il est impératif de les conserver !

ajouter-eau-beton-reunion-resistance-mecanique

  • L’excès d’eau amplifie la porosité du béton et entraîne ainsi une diminution de la résistance mécanique du béton.
  • D’autre part, l’excès d’eau favorise la remontée du ciment sur la surface en laissant les gravillons dans le fond. Il en résulte une perte de résistance du béton car les granulats et gravillons participant justement à sa résistance ne sont plus répartis de façon homogène.

Par exemple, pour 10L d’eau ajoutés dans le béton, celui-ci perd jusqu’à 6% de sa résistance !

 

2. Les risques de fissures dans le béton

L’excès d’eau remonte dans les parois et crée des zones de vide dans le béton. Le risque de fissure est par conséquent très présent.

ajouter-eau-beton-reunion-fissures

L’excès d’eau peut également remonter et stagner en surface, dans ce cas que le béton s’écaille. Le phénomène est non seulement très inesthétique mais favorise aussi les fissures.

 

3. L’altération de la durabilité du béton

Un béton dont la résistance mécanique est amoindrie et dont les risques de fissures sont très présents est un béton qui dure moins longtemps !

ajouter-eau-beton-reunion-durabilite

 

4. L’accélération du phénomène de dessiccation

L’excès d’eau entraîne son évaporation très rapide dans le béton. L’eau viendra par conséquent à manquer et augmentera de près de 6% le risque du retrait plastique du béton. Cela s’illustre par de nombreuses fissures aléatoires en surface du béton.

 

 

Comme vous pouvez le constater, l’ajout d’eau non maîtrisé dans le béton peut nuire gravement à sa résistance. Si vous utilisez du béton prêt-à-l’emploi, conformez-vous au dosage communiqué par votre fournisseur béton. Vous éviterez ainsi des erreurs !

Si vous commandez du béton et qu’il vous est livré par camion toupie, tout ajout d’eau sur chantier dans un béton prêt-à-l’emploi est formellement interdit selon l’article 5.3.2 de la DTU 21.

 


Si vous souhaitez un béton plus facile à mettre en oeuvre, pensez à commander du béton fluide. Il se pose facilement, et dispose de tous les avantages d’un béton fluide, (résistance, durabilité,…) sans en avoir les inconvénients (fissures, dessiccation…).

 

Vous souhaitez optimiser les performances de vos matériaux et donc de votre entreprise ? Téléchargez gratuitement notre guide : Comment développer son entreprise du BTP à La Réunion.

Nouveau call-to-action

Thèmes : Materiaux

Commentaires